Bien choisir son gilet de sauvetage pour une meilleure sécurité

gilet de sauvetageEn mer ou en lac, les gilets de sauvetage sont obligatoires. Ces équipements offrent une meilleure sécurité en cas d’accident, surtout pour ceux qui ne savent pas nager et qui pratiquent des sports et activités nautiques. Les secours pourront repérer et venir en aide rapidement à la victime. Différents critères sont à prendre en compte avant de choisir des gilets de sauvetage gonflables.

Une conception en fonction de la flottabilité

Il existe différents types de gilets de sauvetage : en mousse ou gonflables. Ils se distinguent par leur système de pose, leur niveau de performance et la matière dans laquelle ils sont fabriqués. Le gilet 250N est pratique pour les conditions extrêmes et les vêtements de protection spéciaux équipement lourd. Le modèle 150N est, quant à lui, destiné pour les habits de gros temps. Ces deux prototypes sont faits pour être portés au large. En ce qui concerne l’archétype 100N, ce dernier est idéal pour les vêtements légers.

Ces accessoires résistent aux chocs éventuels à bord d’un bateau, surtout par temps mauvais. Les modèles 70N et 50N ne sont pas considérés comme des gilets de sauvetage et sont plutôt destinés aux nageurs.

Des modèles au choix

Eau calme ou agitée, ces accessoires assurent une flottabilité optimale, et ce selon leur taille. En matière de gilets de sauvetage gonflables, on peut opter entre le spécimen à déclenchement manuel ou automatique. Un gilet embarque une cartouche de CO2. Celle-ci gonfle après 10 secondes après une percussion manuelle. Le modèle automatique se déclenche s’il est immergé dans l’eau ou tout simplement en contact.

Bon nombre d’experts estiment que porter un gilet manuel est dangereux, car si un individu tombe dans l’eau et perd connaissance et qu’il n’y a personne à ses côtés, il risque de mourir. Parfois, un gilet ne suffit pas pour être aperçu, surtout la nuit. Sur ce, on peut envisager d’acheter des prototypes avec une source lumineuse chimique ou électrique.

Laisser un commentaire