Le foot est-il le reflet de notre société élitiste actuelle ?

Dans la société actuelle dans laquelle nous vivons, on tente constamment de démontrer aux autres qu’on est les meilleurs. C’est une idéologie qui est propre à chaque pays. Il s’agit d’un esprit de compétition qui est comparable à l’esprit d’un sportif. Le foot est devenu un véritable spectacle avec des enjeux financiers très importants. On pense aux sommes déboursées pour les transferts de joueurs « stars » notamment ou bien les droits de diffusion à la télé lors d’évènements footballistiques d’envergure mondiale ou européen comme Le Mondial de Foot ou l’Euro.A cela s’ajoute les investissements colossaux des fonds souverains. Tout cela est le reflet de la société capitaliste dans laquelle on vit et qui est devenu de plus en plus élitiste. Au final, le football est devenu de plus en plus sélectif. Il faut être au top !

L’arrivée des fonds souverains a créé des inégalités au sein de ce sport

Le foot est depuis toujours un des sports les plus appréciés par la population. Pour être à jour, vous pouvez consulter les news foot de certains sites qui informent sur toutes les dernières actualités du monde du football. La preuve de cette popularitéest l’engouement et le débordement populaire lors du dernier Mondial de football ou celui de 1998,tous deux couronné par la victoire de l’équipe de France. Ces grands évènements réunissent tous types de générations dans le monde. Les jeunes et les moins jeunes, les couples, les familles, les femmes s’enthousiasment devant leurs écrans ou se déplacent dans les stades. Pourtant derrière tout ça, il y a actuellement des investissements énormes avec des enjeux financiers de taille qui « dénature » ce sport.

Les fonds souverains sont encore plus riches que les investisseurs individuels de l’époque telle que Tapie par exemple. Cet apport d’argent à créer des inégalités. Cela ruine l’équité au sein du football. Avant des équipes comme Montpellier ou l’AJ Auxerre pouvaient espérer devenir championnes de France alors que maintenant ce n’est plus le cas. Vu la concentration des moyens budgétaires, il est possible de prédire quels seront les dix clubs en Europe capables de gagner la Champion’s League dans les dix ans à venir. En plus, on assiste dans ce sport à une mondialisation des joueurs car on les cherche aux quatre coins du monde pour avoir les meilleurs éléments dans son équipe. Il s’agit donc d’une marchandisation du travail humain. Tout cela reflète la société capitaliste actuelle et son calcul en termes de gains financiers.

Le football est devenu un phénomène trop important au sein de la société et trop médiatisé

Le foot a changé. C’est devenu un phénomène qui a pris une place trop importante. Il suffit de voir les sommes astronomiques qui y sont investies. Comme c’est un sport populaire, regardé par des millions de personnes dans le monde, l’enjeu financier est de taille. Et les investisseurs l’ont bien compris. De plus, ce sport est devenu surmédiatisé. D’ailleurs, Dubaï, Abu Dhabi et le Qatar investissent chaque année 300 millions d’euros en publicité et sponsoring dans des clubs de football européen. Les fonds souverains ont également investi près de 200 millions de dollars dans différentes infrastructures dont notamment des stades (Real Madrid, Arsenal, Manchester City).

Au final, on peut dire qu’on injecte de l’argent pour être les meilleurs. Et cela traduit la société d’aujourd’hui qui est compétitive et capitaliste. Les clubs qui sont les mieux classés le sont car ils ont bénéficié des apports financiers et tous les avantages que cela comporte. D’ailleurs, ces investisseurs se soucient d’autre chose au-delà du sport. C’est une manière d’affirmer leur présence afin d’améliorer leur visibilité pour favoriser leurs affaires sur le vieux continent.

Laisser un commentaire